Isolation

Jusqu'à 30% de déperdition par la toiture!

Une maison perd de la chaleur par toutes ses parois extérieures. Les pertes par le toit peuvent représenter 30 % de la facture totale de chauffage. En isolant ou en sur-isolant les combles, que se soit d'une rénovation ou d'une construction, vous vous assurez de réduire durablement vos dépenses énergétiques.     

Les nouvelles normes, que faut-il respecter !

 Réglementation thermique dans le neuf L’isolation des combles dans les bâtiments neufs et résidentiels est régie aujourd’hui par la Réglementation Thermique 2012 qui fixe des seuils de résistance thermique minimum en fonction de la zone d’habitation. Depuis le 1er janvier 2013, tous les bâtiments neufs doivent être des Bâtiments à Basse Consommation et respecter une consommation maximale d’énergie primaire de 50kWh/m².an en moyenne. L’enveloppe du bâti se doit d'être à hautes performances énergétiques et les résistances thermiques mises en œuvre en parois opaques ne doivent pas être inférieures à R= 8 m².K/W en combles et R= 4m².K/W en murs et planchers pour tenir l'objectif de basse consommation d'énergie du projet.   Réglementation thermique pour les bâtiments existants La Règlementation Thermique sur l’Existant(arrêté du 3 mai 2007) en vigueur depuis 2007, impose des valeurs de résistances thermiques minimales lors des travaux d'isolation thermique. Le R minimum règlementaire à mettre en œuvre pour l’isolation en rénovation est de :
  • R= 4m².K/W pour les combles aménagés (pentes de toit inférieures à 60°C)
  • R= 4.5m2.K/W pour les combles perdus.
Toutefois, pour ouvrir droit au crédit d’impôt, les travaux d'isolation doivent être réalisés par une entreprise (fourniture et pose) dans une résidence principale et les valeurs exigibles sont a minima R= 6 m².K/W en combles aménagés et R = 7 m².K/W en combles perdus.  

Mais quel isolant choisir !

Le choix de l'isolant dans le cadre d'une construction ou d'une rénovation n'est pas une simple affaire. Les produits disponibles sont nombreux, les techniques de mise en œuvre également. C'est pourquoi la société ECOCIEL France travail principalement avec 4 types d'isolants. De plus, il est important de connaître le déphasage thermique des différents isolants, car le déphasage signifie le temps qu'il faut à la chaleur pour pénétrer à l'intérieur de l'habitation, permettant de garder la fraîcheur. Mais également, la conductivité thermique, plus le coefficient est faible, moins l'isolant à la capacité de transmettre la chaleur et donc plus l'isolant est efficace. rouleau_de_laine_de_verre.jpgLa laine de verre  La laine de verre est une laine minérale obtenue à partir de silice, de verre de récupération, par fusion puis fibrage et polymérisation. Sa masse volumique est comprise entre 15 et 25kg/m3, c'est donc un matériau léger. Cet isolant est performant et peu onéreux,  la laine de verre est le matériau d'isolation le plus vendu dans le monde. À base de minéraux incombustibles, la laine de verre n'est pas inflammable.Elle s'emploie aussi bien pour les toitures inclinées que les combles perdus ou aménageables. La laine de verre assure une bonne isolation thermique (conductivité thermique de 0,03 à 0,04 W/m.K). Elle est également employée efficacement pour insonoriser les habitats. Son déphasage thermique est de 3h (pour 20cm d'isolant).    La laine de roche La laine de roche est une laine minérale, semblable à la laine de verre. La laine de roche est issue d'une roche volcanique, le basalte, de fondant et de coke. Léger, ce matériau présente une masse volumique de 40kg/m3. La laine de roche assure de bonnes performances thermiques (conductivité thermique entre 0,032 et 0,040 W/m.K), mais aussi phonique, contre les bruits aériens et les nuisances d'impact. Son déphasage thermique est de 4h (pour 20cm d'isolant).     La fibre de bois La fibre de bois assure d'excellentes performances pour l'isolation thermique. Son coefficient de conductivité thermique est compris entre 0,037 et 0,049 W/m.K. Elle est aussi efficace en tant qu'isolant phonique, contre les bruits aériens et d'impact. La fibre de bois possède la propriété d'absorber les sons, quelle que soit leur plage de fréquence. Les isolants à base de fibre de bois sont appréciés pour le déphasage thermique qu'ils procurent, surtout quand la densité du produit est élevée. Son déphasage thermique est de 7h (pour 20cm d'isolant).   La ouate de cellulose La ouate de cellulose est issue du recyclage du papier (journaux, déchets d'imprimerie), lequel est broyé, défibré, malaxé puis traité afin de résister aux agressions du feu, des insectes et rongeurs. La ouate de cellulose assure une très bonne isolation thermique, avec un coefficient de conductivité thermique compris entre 0,038 et 0,043 W/m.K selon son conditionnement. C'est aussi un bon régulateur hygrométrique, puisqu'elle peut absorber jusqu'à 15% de son poids en humidité.

Sur le plan phonique, cet isolant est également des plus efficaces (affaiblissement acoustique allant jusqu'à 39 dB pour les panneaux, et 41 dB pour le vrac). La ouate de cellulose dissipe les ondes sonores et agit contre les bruits aériens extérieurs et intérieurs. Son déphasage thermique est de 8h (pour 20cm d'isolant), soit l'un des matériaux les plus efficaces sur le marché.

 

En résumer, pourquoi isoler ses combles ?  

Faire d’importantes économies d’énergie !

Gagner en confort thermique toute l’année !

Préserver son environnement !

Apporter une valeur à son patrimoine immobilier !

   

Pour toutes questions ou demandes, n'hésitez pas à nous contacter !

Formulaire de contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message